Raspberry Pi 3 : test de la mise en place d’un serveur Web (en moins d’une heure)


Qui n’a jamais rêvé de mettre en place un serveur Web à la maison, pour héberger un site Web par exemple ? Le Raspberry Pi permet cela pour un coût d’utilisation modéré en consommation d’électricité.

Pour faire fonctionner mon serveur Web-maison, j’ai suivi ce tutoriel Installer un serveur web sur votre Raspberry du site Raspbian-France.fr . Un autre article fort utile (la suite du 1er) Mettre en ligne votre serveur web Raspbian, rendre votre Raspberry Pi accessible depuis internet avec DynDNS et le port forwarding

Pour résumer, voici les différentes étapes à suivre :

  1. Installation d’Apache, pour disposer d’un serveur Web
  2. Installation de PHP, pour pouvoir utiliser le langage PHP
  3. Installation de MySQL, le système de gestion de bases de données SGBD
  4. Installation de PHPMyAdmin, un utilitaire fort utile pour gérer les bases de données de MySQL,

A ce stade, nous disposons d’un environnement RAMP

Raspbian : le système d’exploitation

Apache : le serveur Web

MySQL : la Base de Données

PHP : l’interpréteur de langage PHP

Cet environnement permet de mettre en place un serveur, reste à le rendre visible du réseau extérieur, c’est-à-dire la Toile (le Web).

Les étapes qui le permettent sont la :

  1. Redirection des requêtes sur la Box Internet vers le serveur Web Apache sur Raspbian : cette étape nécessite d’accéder à l’interface Web de votre Box Internet pour y créer 2 redirections, une pour les requêtes HTTP l’autre pour les requêtes HTTPS
  2. Mise en place d’une redirection « DynDNS » : utile pour obtenir une adresse Web, via la création d’un compte gratuit sur un site comme no-ip ; ensuite, sur l’interface Web de la Box Internet, il faudra renseigner cette adresse Web dans le menu dédié « DynDNS ».

J’ai donc créé un site WordPress avec sa base de données, minimaliste mais qui m’a permis de faire fonctionner un site Web et de le rendre visible sur Internet.

D’autres questions restent en suspens comme la configuration du serveur Apache 2 etc.

L’avantage de mettre en place un serveur Web-maison repose pour moi sur la configuration de WordPress ou d’un autre CMS. En effet, j’utilise actuellement un hébergeur tierce, et malgré toutes les possibilités de configuration, certaines fonctionnalités ne sont pas accessibles. Cela nécessite aussi des efforts en termes de maintenance et de suivi.

Publicités

WordPress 4 Beta, LE Test


C’est devenu une habitude, à (presque) chaque sortie de version Beta ou non de WordPress, je teste ces nouvelles versions de WordPress.

WordPress existe depuis 2003. En 11 ans, le CMS a vu bon nombre de modifications et développements.

La version beta 4 de WordPress présente de nouvelles fonctionnalités comme la prévisualisation des images définies à partir d’une adresse internet (site officiel).

L’installation est dite classique car elle ne présente pas de nouveautés.

Et, en cadeau, un tutoriel sur WordPress : http://fr.openclassrooms.com/informatique/cours/deployez-votre-site-avec-wordpress

En attendant la sortie officielle de WordPress 4, voici quelques captures d’écran. Et, comme j’ai piscine ce matin, l’article se termine là.

WordPress 3.9 bêta, le test


Mon ancienne petite copine me disait souvent : « Christophe, c’est ton ordinateur ou moi ». N’ayant pas choisi entre les 2, je décidai alors de lui offrir un ordinateur, marque d’affection non négligeable, vu le prix d’un ordinateur, mais elle partit avec son cadeau. Morale de la petite histoire : ne jamais raconter d’histoire un 1er avril.

Et donc, voici la présentation de WordPress 3.9 bêta 3.

Les CMS permettent de créer des sites internet, ou blogs, sans connaissance de programmation puisque ledit logiciel est prêt à l’emploi, et, cerise sur le gâteau, la gestion de celui-ci se fait de façon efficace grâce à une partie privée débordant d’options (apparence, gestion des articles/commentaires/catégorie d’article, plugins d’enrichissement du site [statistiques, flux d’infos, liens vers les réseaux sociaux etc.) .

Après avoir rédigé plusieurs articles sur les différentes versions de WordPress qui se sont suivies, pour les nouveautés (environ 200) annoncées de WordPress 3.9 je vous invite à visiter cette page, ou encore ce blog ou le blog chezmomo.fr.

Quoiqu’il en soit, voici en avant première et sous vos yeux ébahis, la découverte de WordPress 3.9, en anglais :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai testé… WordPress 3.8 Bêta !


Alors que WordPress 3.7 a été lancé le 30 octobre 2013 (il y a 3 semaines environ Sortie officielle de WordPress 3.7 « Basie »), la version bêta 3.8 est disponible depuis hier au téléchargement (légal, bien…).

Je me suis donc empressé de tester cette nouvelle version et de me baser sur cet article (Breaking: New Features Selected To Merge Into WordPress 3.8 Core), en anglais dans le texte, extrait du site wptavern.com qui présente les nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées au coeur de WordPress.

Ainsi donc, au rang des nouveautés, on retrouve parmi les plus importantes l’intégration de THX38, un plugin qui propose une interface, un design de choix de thème plus élaboré. Sous vos yeux ébahis et dans un élan de générosité incontrôlé, voici les 1ères images (comme c’est racoleur !) de cette nouvelle caractéristique de WordPress (notons que pour cette version bêta, j’ai dû installer manuellement le plugin) :

THX38

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autre nouveauté, l’intégration de MP6, qui rendra plus attrayant graphiquement votre tableau de bord.

MP6

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et enfin… l’installation du C.M.S.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sortie officielle de WordPress 3.7 « Basie »


C’est (presque) une nouveauté, WordPress 3.7 est sorti officiellement sorti hier dans sa version 3.7. Sous vos yeux ébahis à la lecture de cet article (je sais, encore une fois l’article est très engagé), WordPress 3.7 se nomme « Basie », du nom du pianiste et chef d’orchestre de jazz Count Basie (Count Basie sur Wikipedia.fr).

Après avoir présenté la version 3.7 en version test (release candidate pour nos amis anglophones), voici la présentation du fameux C.M.S. dans la langue de Molière.

3 grandes nouveautés sont intégrées dans cette nouvelle mouture :

  • l’amélioration des mises à jour,
  • des recommandations sur le mot de passe plus fortes,
  • un meilleur support global des traductions.

Assez parlé (ou plutôt écrit), voici les images tant attendues de la version 3.7 de WordPress, de l’installation jusqu’au tableau de bord du C.M.S.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai testé… WordPress 3.7 Beta 1 !


Il s’agit bel et bien d’un test puisque la prochaine mouture de WordPress 3, la 3.7, est disponible en téléchargement, mais, comme pour toute version test/beta, il est conseillé (dixit le site officiel de WordPress) de ne pas l’utiliser en production (mais en test).

L’annonce, le 28 septembre, dernier de la sortie de cette version beta sur le site officiel wordpress.org (cliquer ici), comporte également une description des nouveautés introduites. Ainsi, WordPress 3.7 intègrera une mise à jour automatique pour les mêmes mises à jour mineures. En conséquence, si vous fonctionnez sous la version 3.7, une mise à jour mettra à jour (beau pléonasme) WordPress vers la 3.7.1 (source).

Autre nouveauté, les résultats issus du moteur de recherche seront désormais triés par pertinence et non par date.

Pour la piqure de rappel, voici les différentes étapes de l’installation de WordPress 3.7 avec, en exclusivité (oui, je sais, c’est très racoleur), l’incorporation de l' »Update » dans le menu à gauche du « Dashboard » (ou Tableau de Bord), le tout dans la langue de Shakespeare (et oui, on ne se refuse rien !).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

WordPress 3.6 (alias « Oscar »)


Une insomnie cette nuit m’a permis de découvrir la sortie de WordPress 3.6, alias « Oscar », du nom du pianiste et compositeur de jazz Oscar Peterson (Oscar Peterson sur Wikipedia).

J’ai déjà rédigé plusieurs articles sur WordPress, et pour relire ceux-ci, voici leur lien internet :

WordPress version 3.3 « Sonny », le tutoriel !

WordPress 3.4 « Green », tutoriel d’installation et nouveautés

WordPress 3.5 « Elvn in » est disponible

Mais retour sur notre CMS préféré et en particulier sur les nouveautés…

WordPress 3.6, les Nouveautés

D’après le site officiel, en anglais dans le texte, voici les principales innovations :

– Caractéristiques utilisateurs :

  • un nouveau thème « Twenty Thirteen » inspiré de l’art moderne,
  • des révisions remaniées puisque tout changement sera sauvegardé et la nouvelle interface vous permet de défiler facilement à travers les changements pour voir ligne par ligne qui a changé quoi et quand
  • si plusieurs rédacteurs travaillent sur le même article, chaque auteur aura son propre flux de sauvegarde,
  • un lecteur de médias construit en HTML5
  • le menu de l’éditeur est maintenant plus simple à utiliser et à comprendre

– Caractéristiques développeurs : intégration de fonctionnalités d’HTML5 etc.

WordPress 3.6, en Images (de l’installation au site en passant par le tableau de bord)…

Ce diaporama nécessite JavaScript.