Mageia 3, La distribution communautaire


Dans  un article précédent, publié le 20 août 2011 très exactement cliquer ici, je consacrais celui-ci à Mageia, alors dans la version n°1. Une version n°2 apparut en mai 2012, et, depuis le même mois mais en 2013, la version n°3 est disponible au téléchargement.

C’est ainsi que dans élan de gentillesse incontrôlé, j’ai choisi de vous montrer (quoi, encore ?!)  l’installation, oui, j’ai bien dit l’installation de Mageia avec un environnement de bureau LXDE (LXDE sur la documentation francophone Ubuntu).

Aaarghhhh… et oui, encore une fois, j’ai failli m’étouffer puisque l’UEFI était voué à faire disparaître les distributions Linux, mais la solution réside dans The Linux Foundation qui a trouvé la parade (la parade par Le Monde Informatique) pour bouter l’UEFI hors des terres du pingouin, pingouin qui ne demande qu’à s’épanouir sur les bécanes (entendez PC pour Personal Computer) récentes.

Pour continuer l’aparté dédié à l’actu Linux (c’est une nouveauté du blog, être au plus proche de l’actu avec quelques mois de retard), Valve qui a décidé de se rapprocher de Linux, lance en 2014 SteamOS (SteamOS par Clubic), un système d’exploitation dédié au jeu (vidéo).

Bon revenons à nos moutons, et découvrons donc Mageia (ouah…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Mageia 1, fork de Mandriva Linux


Mageia dans sa toute première version est disponible depuis le 1er juin 2011 et déjà toute la communauté s’active pour la sortie de la deuxième version prévue pour avril 2012.

D’après Wikipedia en français, le terme Mageia provient du grec et signifie Magie en référence à l’ancien nom de Mandriva, en l’occurrence Mandrake.

Mageia que j’ai testé ci-dessous avec le LiveCD KDE est proposée avec plusieurs environnement de bureau :

  • KDE 4
  • Gnome 2
  • XFCE 4
  • LXDE

Mageia comporte également une multitude de logiciels : la suite bureautique LibreOffice, GIMP, les navigateurs internet Firefox – Chromium Browser et Epiphany, Skrooge le gestionnaire de finances, des outils de configuration du système etc.

Pour davantage d’informations, référez-vous aux notes de version http://mageia.org/fr/1/notes/

Une série d’étapes préalables sont nécessaires afin d’adapter et de configurer votre système peu après le lancement du LiveCD.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :