Fedora 19, « Schrödinger’s cat »


Pour faire revivre l’expérience linux de ce blog, j’ai choisi de vous présenter la dernière distribution Fedora, 19ème du nom, dans sa version « live », c’est-à-dire dans une version vous permettant d’essayer la distribution sans l’installer (tout en gardant la possibilité de l’installer ensuite).

Le chat de Schrödinger, une expérience de pensée créée en 1935 par Erwin Schrödinger, est présenté ici avec l’environnement de bureau GNOME 3 (avec une « barre des tâches » en haut, à distinguer de l’environnement de bureau KDE, qui, lui, intègre une « barre des tâches » en bas de l’écran).

Un des intérêts de GNOME 3 est de rendre la navigation entre les applications plus interactive et ce en pointant sa souris en haut à gauche de l’écran, et ce faisant, en accédant à une barre de menu latérale, et obtenir ainsi un accès facile aux applications et autres fonctionnalités en tout genre.

Ceci vous rappellera peut-être un système d’exploitation grand public ;-), mais faut-il rappeler que cette ergonomie existe pour linux depuis quelques années, et donc linux a une longueur d’avance, comme d’habitude !

Par ailleurs, en sélectionnant la solution de virtualisation VMWare, petite nouveauté, le résultat est plutôt satisfaisant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Fedora 18, nom de code « Spherical Cow », Secure Boot et Installation


A l’instant où j’écris cet article, Fedora 18 « Spherical Cow » est disponible au téléchargement depuis le 15 janvier 2013. Pourquoi « Spherical Cow me direz-vous ? Eh bien selon Wikipedia (en anglais dans le texte cliquez ici) et dans une tentative de traduction assez laborieuse je dois l’avouer, les 2 termes désignent une métaphore pour les modèles scientifiques hautement simplifiés des phénomènes complexes de la vie réelle (« spherical cows » sur le site de la NASA [en]).

Autres éléments de vocabulaire propres à Fedora, Anaconda désigne le nom du programme d’installation de la distribution sponsorisée par Red Hat (pour la distribution OpenSuse, ce programme s’appelle Yast etc.) qui a été reconçu afin de pallier aux carences de l’ancienne version.

Côté « logiciel », Fedora 18 intègre un noyau 3.6 et l’UEFI Secure Boot (UEFI sur Wikipedia [fr]) qui permet de faire cohabiter notamment Fedora 18 avec d’autres systèmes d’exploitation. Fedora 18 intègre également l’environnement de bureau par défaut Gnome 3.6 mais il existe des « Spins » de Fedora mettant à disposition du Linuxien que vous êtes d’autres environnements de bureau (Archive du blog : Les « Spins » de Fedora).

Archive du blog : Fedora 15 « Lovelock »

Ce diaporama nécessite JavaScript.