L’univers Tintin


C’est en redécouvrant un livre reçu en cadeau que j’ai redécouvert Tintin. La lecture il y a près de 30 ans des bandes dessinées qui relatent les aventures du jeune reporter m’a intéressé plus tard à son auteur et à l’univers de Tintin.

Le château de Moulinsart a été inspiré par le château de Cheverny, sans ses éléments latéraux. C’est dans ce lieu qu’une exposition permanente sur Tintin m’a fait replonger dans les trépidantes aventures du héros de Hergé.

Par la suite, la visite de l’exposition du Grand Palais qui a reçu une exposition dédiée à Georges Remi alias Hergé, me replongea dans mes lectures d’antan.

Il s’agit là de deux événements majeurs de ma redécouverte de Tintin.

C’est aussi à l’occasion de cette exposition à Paris au grand Palais que j’achetais le livre consacré à Hergé, édité spécialement pour l’événement.

Hormis des mugs Tintins, de multiples figurines Tintin, un sac Tintin en toile, des dessous de verres Tintin (et oui même à l’apéro Tintin est là), je ne peux pas dire que je suis un habitué de la boutique Moulinsart.

Mon seul souhait est de pouvoir visiter le musée Tintin situé en Belgique… mais ce sera pour plus tard 🙂

Soit dit en passant les livres sur Tintin foisonnent dans ma bibliothèque.

On peut en effet y trouver certes l’intégrale de Tintin en petit format, mais aussi l’album de Tintin au pays des Soviets (album que je découvris alors collégien dans la bibliothèque de ma ville).

Ce 1er album en annonça d’autres dont l’album inachevé Tintin et l’alph-art.

Parmi ces livres, j’en considère un riche d’humanité, c’est Tintin les arts et les civilisations.On y découvre l’intelligence de Hergé, les rapprochements entre certaines planches et leurs inspirations. C’est donc cet ouvrage riche en illustrations, cité au 1er paragraphe de cet article, qui nous fait encore mieux connaître l’œuvre de Hergé. Hergé a su s’inspirer plus ou moins tardivement de la réalité (Tintin en Afrique regorge de clichés notamment) et s’est avéré visionnaire (avec la fusée rouge et blanche pour aller sur la Lune). La Syldavie, ce pays fictif , est d’ailleurs analysé largement.

L’univers de Tintin regorge de richesses intellectuelles qui permettent de satisfaire notre curiosité !

Congo 1905, le Rapport Brazza (BD)


« Congo 1905, le Rapport Brazza » est une bande dessinée sortie en juin 2018. Elle relate des atrocités commises au Congo, par des colons, ainsi que l’enquête menée par la Métropole, sur ces mêmes crimes. Lire la suite « Congo 1905, le Rapport Brazza (BD) »

Pyongyang, la BD de Guy Delisle


71vHgmfH00LNoël à été l’occasion pour moi de recevoir un joli cadeau : « Pyongyang » la bande dessinée en noir et blanc de Guy Delisle.

Cet ouvrage autobiographique relate le séjour d’un salarié d’une entreprise qui a sous-traité  la réalisation d’un film d’animation à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord.

Ce récit permet de découvrir non sans humour la réalité d’un pays qui a à sa tête un didacteur faisant du culte de la personnalité un événement quotidien pour les nord coréens.  Le traducteur et le guide sont deux personnages qui accompagnent le personnage principal, aux côtés des expatriés non nord coréens. La restriction des libertés, la censure, sont des leitmotiv au fil de la lecture.

Guy Delisle a aussi publié d’autres BD sur d’autres pays : Chroniques Birmanes, Chroniques de Jérusalem notamment. Son dernier ouvrage publié est « Le Guide du mauvais Père – Tome 3 ».

Le blog de Guy Delisle le blog de l’auteur, à  visiter absolument !

  • Date de parution mai 2003
  • Editeur L’association
  • Collection Ciboulette
  • Format 17cm x 25cm
  • Nombre de pages 196

L’Arabe du futur, Tomes I et II


1507-1 (1) 1507-1

L’Arabe du futur est composé de 2 tomes dans l’attente de la publication du troisième. Le 1er tome a été publié en mai 2014 et le 2nd tome en juin 2015.

Le fil conducteur de cette bande dessinée est un petit garçon, de mère française et de père syrien, que l’on voit évoluer dans la Lybie de Kadhafi et la Syrie d’Hafez-el-Assad (le père de l’actuel Président Bachar-el-Assad).

L’originalité de l’histoire tient dans l’intégration de ce petit garçon aux cheveux blonds, d’une part pour se faire accepté dans 2 pays de culture différente, et d’autre part se plaire dans ces deux pays d’une autre époque, ou plus précisément il y a plus de 30 ans.

Lorsque l’on sait la situation actuelle de ces deux pays, lire « L’Arabe du Futur » permet de se rendre d’une certaine façon compte de la vie dans ces deux dictatures.

Les deux tomes portent en effet en sous-titre « Une jeunesse au Moyen-Orient », 1978-1984 pour le 1er tome, et 1984-1985 pour le 2nd tome.

Le premier tome a été distingué lors du Festival 2015 de la Bande Dessinée d’Angoulême.

On attend avec impatience le 3ème tome !

 

4567639_6_46bd_2015-02-01-3b9e379-28713-1m75ur0_23ac2af5ec7551c8c4e02c57cb1e8e0c

4567638_6_b879_2015-02-01-b044386-8667-4kylnt_427a08e51c5b0e4753e68339ce9fd1df« L’Arabe du futur » de Riad Sattouf : autopsie d’un succès (Le Monde)

 L’Arabe du futur – Allary Editions (Tome I)

L’Arabe du futur – Allary Editions (Tome II)

Lire le 1er chapitre (Tome I)