L’intelligence artificielle


Il s’agit d’un terme que l’on entend fréquemment dans les médias, porteuse d’innovations et de craintes, l’intelligence artificielle, ou Artificial Intelligence IA en anglais.

L’intelligence artificielle est une notion introduite par Alan Turing en 1950 dans son ouvrage Computing machinery and intelligence, et qui consiste à imiter une forme d’intelligence réelle. En d’autres termes, les machines, ou ordinateurs, peuvent-ils penser ?

En matière d’échecs, la machine (DeepBlue) a battu Garry Kasparov en 1997. 20 ans plus tard, l’autre machine, AlphaGo,bat le champion du monde de jeu de Go.

Devant ces succès des machines sur l’humain, faut-il y voir l’avènement de la supériorité des machines sur l’Homme ?

AlphaGo est un mélange de plusieurs domaines : « deep learning » (ou apprentissage profond), recherche de Monte-Carlo, et des techniques d’analyse massive des données (big data). 

Mais revenons sur la notion de deep learning/d’apprentissage profond, dont on entend parler en matière d’IA, à côté de l’apprentissage automatique, ou Machine Learning. Le deep learning, dérivé du Machine Learning, se base sur les réseaux de neurones artificiels à l’image du cerveau humain.

Google a ainsi mis à disposition à la portée de tous, Tensorflow, un framework open-source de Machine Learning, utilisant le langage informatique Python en particulier.

Mais l’exemple le plus parlant et le plus proche en matière d’intelligence artificielle, consiste pour l’internaute, à converser avec un « chatbot », ou agent conversationnel, disponible sur les sites grand public et destiné à répondre aux interrogations du (futur) client.

Bref, les domaines d’application de l’IA sont variés (Big Data etc.) et porteurs de progrès technologique.

Bande-annonce d’A.I. Intelligence Artificielle de Steven Spielberg (2001)



Publicités

Congo 1905, le Rapport Brazza (BD)


« Congo 1905, le Rapport Brazza » est une bande dessinée sortie en juin 2018. Elle relate des atrocités commises au Congo, par des colons, ainsi que l’enquête menée par la Métropole, sur ces mêmes crimes. Lire la suite « Congo 1905, le Rapport Brazza (BD) »

Alger la Noire


 

Voici ma dernière lecture, et plus précisément d’un polar. Ce polar se déroule en Algérie, peu avant l’indépendance de l’Algérie, en 1962. On y suit l’enquête d’un inspecteur de police qui doit résoudre avec son collègue un double meurtre commis sur la plage d’Alger.

On découvre, outre une enquête policière, l’Algérie de l’époque française. Paco, le personnage principal, évolue dans Alger marquée par les « évènements » post 2nde guerre mondiale, avec l’intervention de l’armée française, la présence de l’OAS etc.

Ce roman-polar est suivi de deux autres « tomes » et a même été adapté en bande-dessinée.

Bref, je vous recommande la lecture de ce livre si le mélange histoire/polar ne vous fait pas peur. Le cheminement de l’histoire m’a tenu en haleine, et une fois n’est pas coutume, je vous recommande la lecture de « Alger la Noire ».

Une fiche sur l’auteur (babelio.com)

J’ai ressuscité Windows95 !


En surfant sur le Web, je suis tombé sur cet article qui pointe vers GitHub en mettant à disposition une version « live » de feu Windows 95. Moments de nostalgie non dissimulés, vous pourrez utiliser le lecteur de disquette, jouer au solitaire jusqu’à la fin de la nuit etc.

J’ai toutefois tenté de surfer sur le Web avec Internet Explorer sans réussite. Le lancement de MS-DOS n’a pas fonctionné non plus.

Moralité, Linux a de beaux jours devant lui !

Lien GitHub :

https://github.com/felixrieseberg/windows95/releases

Software Heritage


En surfant sur le Web, je suis tombé sur cet article de Sciences et Avenir « Les logiciels ont leur « bibliothèque d’Alexandrie » qui traite du site internet Software Heritage (https://www.softwareheritage.org).

Ce site, en partenariat avec l’UNESCO, a pour mission :

Notre ambition est de collecter, préserver et partager tous les logiciels disponibles publiquement sous forme de code source. Sur cette base, de nombreuses applications pourront en effet être créées, dans des domaines aussi variés que le patrimoine culturell’industrie et la recherche. 

Pour accéder à la bibliothèque de logiciels, il suffit de cliquer sur le menu L’archive et de chercher dans le moteur de recherche ce que vous souhaitez.

J’ai choisi deux exemples (assez simples) avec Tetris et Pong développés en langage Java et lancés avec le logiciel Eclipse sous Linux :

 

 

 

Sélection de sites internet


Cela fait maintenant plusieurs années que je rédige pour mon blog, et je vous propose donc dans cet article une sélection de sites internet qui m’ont guidé dans mes pérégrinations informatiques.

Ces sites, plus ou moins connus, m’ont réellement aidé dans l’apprentissage de l’informatique, aussi je vous conseille de les visiter si, comme moi, votre curiosité en informatique vous fait progresser.

Le site developpez.com est LA référence en matière de site Web dédié à l’informatique. Destiné aux débutants, avec ses cours et tutoriels pour « beginners », ou aux utilisateurs confirmés, ce site dispose d’un menu riche.

Pêle-mêle, vous aurez entre autres accès à des livres de différents formats, à un forum, à des actualités ; les thématiques situées dans l’en-tête de la page d’accueil permettent de cibler votre lecture : Développement Web, Programmation, Système de Gestion de Base de Données (SGBD), Environnements de Développement Intégré (EDI) etc.

Bref, vous y trouverez une mine d’information pour découvrir de nouveaux sujets.

Plus grand public, Comment Ca Marche (CCM), est comme Developpez.com, un site internet qui existe depuis plusieurs années, tous deux lancés en 1999 ! CCM compile bon nombre d’articles pour découvrir l’informatique ; on connaît aussi CCM pour sa librairie, puisque l’éditeur Dunod publie dans la collection commentcamarche.net plusieurs livres accessibles pour tous :

Outre son forum, on connaît aussi CCM pour son encyclopédie informatique, qui était il y a 10 ans intégralement téléchargeable :

On retrouve aussi sur le site internet de CCM un site dédié aux codes sources de programmes informatiques, dans différents langages :

Lancé en 1998, LinuxFr.org d’après la page Wikipedia consacrée à Linuxfr est un

site francophone communautaire traitant de l’actualité informatique liée le plus souvent au logiciel libre fondé le 28 juin 1998. Il est alimenté par sa communauté d’utilisateurs de manière contributive.

Composé dépêches, linuxfr permet de se tenir au courant de tout ce qui gravite autour de Linux et de l’Open-Source en général. C’est donc une mine d’informations importante.

Ancien « site du zéro », ce dernier a évolué vers un site dédié à des formations en informatique.

Des ouvrages sont aussi publié dans la collection OpenClassrooms aux éditions Eyrolles :

 

Les cours sont conçus de manière riche (vidéos, visibilité de la progression etc.) pour rendre intéressant également la matière informatique.

Un blog complète le site internet :

 

J’ai découvert GNU Linux Magazine France en 1999 soit un an après sa création.

Référence incontournable sur Linux et l’Open-Source, ce magazine diffuse de nombreuses thématiques technologiques innovantes (Intelligence Artificielle, Administration Système etc.).

D’autres revues gravitent autour de GNU Linux Magazine France :

GNU Linux Pratique Essentiel ; plus grand public ;

MISC ; sur la sécurité informatique ;

Hackable Magazine ; sur la domotique, l’électronique (Raspberry Pi etc.) ;

Et tout une série de Hors-Série, véritables guides de référence.

Voilà, l’article est maintenant terminé ; j’espère qu’il vous aura intéressé, tout comme les nombreuses sources d’informations !

Au revoir là-haut, Pierre Lemaître (2013)


Je suis un peu resté sur ma faim après la lecture du Goncourt 2017, « L’ordre du jour ». « Au revoir là-haut », de et avec Albert Dupontel, sorti en 2017, est un film éponyme du roman de Pierre Lemaître. Je me suis intéressé au livre, sans avoir vu le film ; j’ai seulement vu la bande-annonce après avoir terminé le roman qui fut Goncourt 2013.

J’ai été surpris lors de la lecture de ce livre tant les rebondissements sont nombreux, le suspens toujours présent, dans un récit post 1ère guerre mondiale, alors que le début de ce roman se déroule à la très proche fin de la « Grande Guerre ». On y suit le parcours de deux anciens combattants, avec pour point commun leur ancien capitaine, dont l’un a été blessé sérieusement sur le champ de bataille.

Leurs aventures sont surprenantes tout comme leur projet. A savoir que la suite de « Au revoir là-haut », intitulée « Couleurs de l’incendie », a été publiée début janvier 2018.

Au revoir là-haut sur Babelio et/ou sur CultureBox

Le Livre est aussi sorti en version Poche.